lundi 15 décembre 2014


CPCS a été fondé en 2002 pour répondre aux besoins des enfants des rues du Népal.

Chaque année, des centaines d’enfants quittent leur village et famille pour rejoindre l’eldorado des villes. Commence alors pour beaucoup, une vie d’errance qui les confrontera aux milles dangers et tentations que présente la rue (abus physiques, sexuels, moraux, drogues, délinquance, marginalité).

CPCS travaille au Népal afin d’apporter un appui à ces enfants et jeunes et éviter que d’autres ne se retrouvent dans pareille situation.

Notre système se répartit en trois démarches complémentaires :

1. La prévention (avant et pendant la vie en rue) : ensemble d’interventions axé sur deux pôles :
- prévenir et, si possible, éviter l’arrivée de l’enfant en rue.
- conscientiser le grand public, les familles et les enfants eux-mêmes sur les réalités de la vie en rue (ses causes, son quotidien et ses conséquences);

2. La réduction des risques (pendant la vie en rue) : perspective à court terme visant à réduire de manière immédiate les dangers de la vie en rue.

3. La réhabilitation sociale (après la vie en rue) :
démarche à plus long terme visant la réintégration progressive et solide de l’enfant ou du jeune au sein de la société.

CPCS dispose actuellement de huit implantations dans la vallée de Katmandou, une à Butwal et dix-sept autres centres régionaux (Gorkha, Dolakha, Sindhuli, Jhapa, Narayangadh, Itahari, Lahan, Birtamod, Biratnagar, Katari, Sarlahi, Ramecchap, Chautara, Banepa, Hetauda, Surkhet et Nepalganj,…) où se déroulent les programmes CLASS (CPCS Local Action Support and Services).

Chaque jour, jusqu’à 850 enfants sont soutenus par nos activités de terrain, 400 à 500 enfants ont recours à nos refuges et centres de socialisation ou de réhabilitation, 1100 anciens enfants des rues et enfants à risques vont à l’école et plusieurs dizaines bénéficient de nos services médicaux et de soutien juridique.